Vice-Versa : de l’animation à l’émotion

Ce blog n’a jamais été orienté sur le cinéma, et ce fait ne va pas changer aujourd’hui. Néanmoins, ce n’est pas parce que je n’en parle pas ici que je ne vais jamais au ciné. Loin de là. Je ne pense juste pas avoir des choses intéressantes à dire sur les divers films que je vais voir. Je ne pensais pas qu’un jour un film arriverai à me donner envie d’écrire sur lui, pourtant, ce jour est arrivé.

Le pitch

Si vous n’avez jamais entendu parlé de Vice-Versa, sachez qu’il s’agit de la dernière production des studios Pixar. Cette dernière c’est d’ailleurs vu refuser les portes de la compétition du festival de Canne (à tord à mon avis).

L’histoire est on ne peut plus simple : nous suivons les aventures des émotions d’une jeune adolescente confrontée aux épreuves de la vie. Dit comme ça, ce n’est pas très clair, je vous propose donc de regarder la bande-annonce :

Vous êtes encore là ? Toujours pas envie d’aller voir le film ? Très bien, je continue alors.

Mon avis sur le film

Évidemment, je ne vous ferais pas l’affront de vous spoiler ne serais-ce qu’une minute du film. Je peux en revanche vous parler de ce que j’ai ressenti en sortant de la salle.Et j’utilise le mot “ressenti” consciemment. Comme je le disais dans mon article “le jeu vidéo est-il un art ?“, le cinéma, au même titre que le jeu vidéo, est capable de nous transmettre des émotions. Dans ce domaine, Vice-Versa ne fait pas que parler des émotions en chacun de nous, il nous les fait vivre pendant le film. Durant le film, j’ai plusieurs fois rie aux éclats et versé mes petites larmes. Rarement un film ne m’avais fait autant d’effet.

Ce n’est pas tout, car si le récit qui nous est conté m’a ému, il m’a aussi fait réfléchir. On pourrai penser qu’en tant que film d’animation, Vice-Versa s’adresserai avant tout aux enfants. Et bien c’est totalement faux. Un enfant peut aller voir le film et passer un très bon moment grâce à l’histoire et aux sentiments qu’elle transmet, néanmoins, seul un adulte pourra vraiment comprendre le sujet du film. Je ne veux pas en parler plus en profondeur ici car – 1 : je pense que découvrir ça pendant le film est un des points qui donne sa force au film – 2 : le sujet est complexe et je ne pense pas être capable de le traiter correctement à l’écrit.

Je concluerai donc avec cela : en sortant de la salle je n’étais plus vraiment le même qu’en y entrant, et c’est bien la marque des grands films non ? En tout cas pour moi, Vice-Versa est et restera un de mes grands films.

Un commentaire sur “Vice-Versa : de l’animation à l’émotionAjoutez votre →

  1. Tiens c’est marrant, je publie ce soir un article sur ce film et j’en ai eu le même ressenti : du très bon ! Une double lecture du film qui permet de l’apprécier en étant jeune … et beaucoup moins 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *