[J’ai fini] Final Fantasy XV

Diantre que ce FF XV m’effrayait ! Après avoir fait la démo, je n’avais vraiment plus envie d’y jouer pour de bon.
Je n’ai d’ailleurs pas payé ce jeu, car on me l’a gentiment prêté.

Mais donc, qu’est ce que j’ai pensé de ce dernier FF ?
Déjà, le fait que ce soit devenu un action-RPG m’a gêné, car ce n’est normalement pas ce que je recherche d’un FF. Mais il faut l’avouer, jouer à ce jeu n’est pas désagréable. Les combats, bien que souvent confus, sont très dynamiques et agréables à regarder… Quand la caméra ne part pas aux fraises. En revanche oubliez toute idée de tactique. J’ai fait tout le jeu sans trop réfléchir à l’arme que je prenais ou au sort que je jetais et n’ai jamais perdu la partie (excepté une fois au chalet). Maintenez le bouton d’attaque et prenez vos distances quand il faut, vous n’aurez que peu de problèmes. Je n’exagère presque pas.

La première partie open world du jeu n’est pas désagréable. Et même plus que ça, on peut y prendre du bon temps. Les personnages avec lesquels on parcourt le monde ne sont pas spécialement attachants au début et pourtant… Petit à petit, on en vient à s’attacher à eux. On partage leur délire. Ce groupe d’amis est plus vrai que nature. Ils se vannent, ont du mal à faire part de leurs sentiments, comme de “vrais mecs”. Bref, j’y ai cru à leur amitié. Et c’est ça qui m’a fait aimer le jeu. Car à côté de ça…

VOUS VOYEZ TOUS CES PERSONNAGES ? NE VOUS EN FAITES PAS, LA MAJORITÉ NE SERT À RIEN.

J’ai évoqué l’open world avant et je vais être bref à son propos : il est mauvais. C’est un open world car il faut du temps (trop de temps) pour aller d’un point à un autre mais, à côté de ça, il est vide et se permet même l’outrecuidance d’avoir des murs invisibles un peu partout. Pour un jeu qui se veut ouvert, bloquer le joueur dès qu’il essaye de partir à l’aventure, c’est moche. Et attention, je ne parle pas ici des limites dues à l’avancement du scénario, mais bel et bien de véritables murs invisibles qui vous bloqueront si vous vous éloignez un peu trop. Bref, vous voyez cette grande carte ? Et bien oubliez-la. Elle est vide et de toute façon vous ne pourrez pas la visiter par vous-même.

Les quêtes annexes quant à elles sont inintéressantes au possible. Il n’y a que de la quête fedex et aucune narration digne de ce nom qui aille avec. Il y a deux raisons de les faire : l’expérience, obligatoire pour venir à bout du jeu, et passer du temps avec nos quatre potes. C’est tout. Pour le reste, vous aurez vite fait de passer les dialogues pour aller chercher une énième botte d’oignons.

Mais pourquoi sont-ils montés dans ce train ?

Abordons maintenant le scénario. Durant sa partie open world, il est décousu et ne nous occupe que très peu. Nous ne sommes donc que peu impliqués. Puis, passée la moitié “narrative du jeu” (deux gros tiers de mon temps de jeu réel), le jeu perd son côté open world pour vous foutre dans la gueule tout le scénario d’un coup. Et, là encore, il se vautre. Comme on n’a pas été assez impliqués avant, les événements qui se déroulent sous nos yeux n’ont que peu d’impact sur nous, sauf quand ils touchent directement nos compagnons.
Puis arrive le chapitre 13. Le fameux chapitre 13 ! J’en avais entendu parler et il a tenu toutes ses promesses. Car si avant lui, le scénario, bien que peu exaltant, tenait encore debout, c’est durant ce chapitre que tout part en sucette. On nous fait moult révélations toutes plus téléphonées les une que les autres !
Le scénario se révèle alors d’une banalité sans nom et ce jusqu’à la fin.

Bref, FF XV possède une ambiance, grâce à ses personnages principaux et son univers, qui vous fera l’aimer.
En revanche son gameplay pas folichon, ses quêtes rébarbatives et son scénario sans âme vous laisseront plus qu’un amer goût dans la bouche.

7 commentaires sur “[J’ai fini] Final Fantasy XVAjoutez votre →

  1. J’attendais ton avis avec impatience, toi qui était si déçu par FFXIII (et je te comprends sur ce point là).

    Comme je t’avais dit par rapport au scénario : il est trop décousu. Sans rentrer dans le spoil, il y avait tellement à faire avec certains (surtout UN personnage mais je dis pas qui) et pourtant, le fait que tout soit concentré sur Noctis et cie font que l’on s’y attache pas. Pire encore, certains passent à la trappe.

    Pour ma part, tout ce développement chaotique porte 3 noms : Fabula Nova Crystallis

    Square Enix a eu les yeux plus gros que le ventre et voilà ce qu’a donné ce FF15 : des années de développement qui ont été jetés à la trappe (car oui, ce n’est pas le FF Versus XIII que l’on devait avoir, coucou Stella et le fait que Nomura se soit retiré du projet pour KH).

    Pour ma part, j’ai quand même apprécié FF15 tout au long et je suis content d’y avoir passé tant de temps dessus. On est loin de FF13 qui proposait un scenario plutôt classique à mon sens.

    1. Je ne peux que te rejoindre sur le fait que j’ai trouvé FF XV meilleur que FF XIII ! 😀

      Mais ou c’est assez triste de penser à ce qu’aurait pu donner ce jeu et de voir qu’au final tout a du être refait et remodelé pour le faire sortir de l’univers FF XIII.

      Pour le coup, ça me donnerait presque envie qu’ils arrivent à refaire un autre jeu dans cet univers. Mais bon, vu la capacité qu’ils ont pour faire de gros jeux… J’ai un doute… Il y a qu’à voir… FF VII qui va être en épisode, ce n’est pas bon signe je trouve. Ça laisse à penser qu’ils ne sont pas capable de produire un gros jeu tout d’un coup.

  2. Et bien, il va être difficile de commenter cet article tant il évoque de points négatifs en quasi totalité !

    Je ne vais pas m’amuser à les reprendre 1 par 1 car le ressenti est comme toujours subjectif et je me vois mal juger les goûts d’un autre, mais pour ma part j’ai été ravi de mon expérience, car comme la plupart des joueurs je n’attendais pas de lui d’être le messie 🙂

    Le scénario, certes classique et amené de manière trop abrupte, m’a tout de même touché et si je m’attendais aux événements qui se produisent, je suis très satisfait de la mise en scène, des cinématiques, de la fin.

    Il n’est pas parfait certes et pas le meilleur FF, mais loin d’être un navet !

    1. Je te l’accorde, ce n’est pas un navet ! Loin de là. Si ça avait été le cas, je ne l’aurai pas fini ^^

      Et je comprends qu’on puisse apprécier le jeu. En effet, certains moments sont émouvant. Comme je le dis, les aventures de nos 4 compères sont fortes en émotions ! Mais pour ce qui est de l’histoire globale, c’est trop classique et trop “éloigné” de nous pour vraiment m’atteindre. C’est dommage car il y avait du potentiel ! C’est juste trop expédié. Avec des personnages qui disparaissent sans crier gare…

      Bref le mot qui me vient en pensant à ce jeu c’est “dommage”. Car il aurait pu réussir, mais sa forme d’open world raté le dessert beaucoup.

      1. Surtout que dans le cas de FFXV, ça nuit clairement à sa narration. Ils n’ont pas réussi à utiliser ce monde pour raconter leur histoire, ou au moins la contextualiser. On nous parle d’invasions, de guerre, et à part des émissions radio on a l’impression que le monde entier s’en balek et vit sa vie à base de grenouilles et de flageolets. Pour une série comme FF qui mise avant tout sur la gestion rythmique de sa narration, ça craint pas mal. En revanche le monde ouvert est bien au service de l’histoire plus “modeste” du road-trip des 4 potes, qui fonctionne vraiment bien et fait à mon sens la force et le paradoxe du jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *