[J’ai fini] Final Fantasy X

Voilà un moment que je n’ai pas écrit sur un Final Fantasy. Deux raisons à cela :

  1. Je n’en ai fini que très peu
  2. J’avais Metal Gear sur le feu.

Mais il est temps de parler du premier FF sur la PS2. Car si on peut lui reprocher énormément de choses, il faut aussi admettre qu’il possède énormément de bons points.

NB : J’ai tellement laissé ce blog en friche qu’en revenant : la css était pétée, les images de pix wefrag ont disparu en même temps que lui… Bref c’est le bordel. J’essaierai de remettre les images dès que possible mais je ne promet rien…

A l’époque, et encore maintenant, j’ai adoré Final Fantasy X. J’expliquerai pourquoi plus tard, mais cela m’a coûté “cher”. Pourquoi ? Tout simplement parce que tout ceux qui testaient FFXIII lors de sa sortie n’arrêtaient pas de le comparer à FFX. Et si ce n’était pas du gout de tout le monde, moi ça ne me gênait pas le moins du monde ! Pourtant je n’ai toujours pas fini FFXIII, je n’y joue plus, alors que je l’ai reçu le “day one”. Mais alors qu’est ce qui diffère entre ces deux couloirs pour qu’un arrive toujours à me faire rêver, tandis que l’autre est en train de mourir dans ma ludothèque.

Mais replaçons nous dans le contexte.

Nous sommes en mai 2002 et ce Final Fantasy est le premier de la nouvelle génération. On savait d’avance qu’il allait être magnifique. De nombreuses images venant du Japon nous montrait un jeu tout bonnement fabuleux. Et même s’il a mis le temps pour être localisé en Europe, le jeu était graphiqement sublime. Les personnages sont détaillés, les paysages sont variés et, quand ils sont vastes, on peut se surprendre à regarder la vue (la plaine félicité est un lieu magique). Les cinématiques sont à l’image de celle de tous les Final Fantasy en leur temps : la promotion du jeu est basé dessus et il y a une raison. Elles sont somptueuses. Toujours d’une réalisation impeccable, la mise en scène, les graphismes ainsi que la musique des cinématiques des derniers FF ont retourné plus d’un joueur. Bref techniquement on ne peut rien reprocher au jeu.

FF X le guide : allez tout droit.

Là où Final Fantasy X se démarque énormément de ses prédécesseurs, c’est sur son mode d’exploration. Les FF nous avaient habitué à de plus ou moins grande zone dans lequel on devait fouiller aux quatre coins pour en révéler tous les secrets. L’atlas étant la zone une zone d’exploration immense, on se demandait quand est ce qu’on allait enfin en avoir fait le tour. Pour FF X, plus d’atlas, plus de grands espaces (ou presque). Les zones d’explorations ne sont en fait qu’un amas de couloir. Il ne vous ait laissé que très peu de liberté. Et pour couronner le tout, pour être sur de ne pas vous perdre, vous avez une carte qui indique votre position et le chemin à suivre, comme si on en avait besoin. Le pire, c’est que même à partir du moment où vous pouvez vous considérer comme “libre”, vous ne ferez que vous téléporter de couloir en couloir. L’exploration est donc extrêmement guidée et limité. C’est ce fait qui m’a fait abandonner FFXIII. Néanmoins, FFX possède d’autres atouts.

Et le gameplay dans tout ça ?

D’un point de vue personnel, le système de jeu de FFX me convient. J’aime que les personnages aient un rôle de base défini. Cela leur donne souvent plus de personnalité. Mais j’aime aussi pouvoir les faire évoluer comme je l’entends. Le système de FFX permettant tout cela, je le trouve très bon.

Une belle histoire et un bel univers.

Ce qui m’a fait continuer FFX et qui selon moi fait défaut au XIII, c’est son histoire. Ce n’est pas le meilleur scénario de RPG que j’ai vu, mais il est tout de même très bon. Cette histoire n’a eu aucun mal à me faire parcourir ces longs couloir entrecoupé de cut-scene, car j’attendais ces cut-scenes. Je voulais connaitre ce qui allait se passer pour Tidus. Même s’il n’est pas le meilleur des personnages, il évolue durant le jeu et ça fait plaisir à voir. De plus, l’univers du jeu est bien pensé et donne même à réfléchir sur des sujets plus sérieux et qui dépasse le simple plaisir vidéo-ludique (je pense à la religion par exemple). Bref on peut facilement se faire happer dans l’univers et c’est souvent ça l’objectif pour tout bon RPG qui se respecte.

Bref malgré ses défauts de level design, FFX m’a fait passer des heures sur ma console sans que je les regrette une seule seconde. Tout ça étant dû à son univers et l’histoire qu’on nous y fait vivre.

14 commentaires sur “[J’ai fini] Final Fantasy XAjoutez votre →

  1. Aïe, moi qui le comptais parmis les titres qui pourraient me faire craquer pour une Vita, me voila hésitant. Je n’ai pas fait les épisodes PS2 et j’y voyais une bonne opportunité pour m’y mettre, surtout que FFX me parassait tout à fait à mon gout et le dernier a avoir un système de combat old-school.

    Je savais qu’il n’y avait pas de carte du monde, mais s’il y a le syndrome FFXIII… En dépit d’un bon gameplay, c’est ce qui m’a complètement fait lâcher FFXIII.
    M’enfin, à tester.

  2. tldr;
    Quand tu dis “j’ai fini FFX”, tu veux dire que tu as terminé l’arène à 100% et débloqué toutes les armes ?

    C’est mon FF préféré.

  3. hervai a dit :
    tldr;
    Quand tu dis “j’ai fini FFX”, tu veux dire que tu as terminé l’arène à 100% et débloqué toutes les armes ?
    C’est mon FF préféré.

    Sans oublier les chimères purgatrices et Der Richter.

    C’est mon premier FF et également mon préféré.

    Faire une partie en NSG(No Sphere Grid) relance pas mal l’intérêt du jeu. Ca consiste à terminer le jeu sans utiliser le sphérier.

  4. C’est également l’un de mes préférés.

    Le VII étant évidement en tête de liste. Le X est celui à travers lequel j’ai le plus vécu d’émotions sans pour autant le finir à 100%.

    Après ça le X-2/XII et enfin XIII ne sont pour moi qu’une série de déceptions.

    Le X-2 acheté et fini mais déplorable, le XII acheté mais jamais fini (ne serait ce que l’histoire) et enfin le XIII j’ai joué la première heure chez un ami en me mettant à l’esprit que la série FF est bel et bien anéantie.

  5. J’avais racheté une PS2 et il y a quelques mois et je me suis fait ce FF. J’ai adoré. Vraiment très bon, bien scénarisé, système de combat bien foutu.

    Par contre du coup j’ai enchainé plusieurs vieilleries PS2 et pour le coup je pense que le meilleur RPG de cette console est de très, très loin Persona 4. Quelle claque!

  6. hervai a dit :
    tldr;
    Quand tu dis “j’ai fini FFX”, tu veux dire que tu as terminé l’arène à 100% et débloqué toutes les armes ?
    C’est mon FF préféré.

    Non je ne l’ai pas fini à 100%. Je ne suis pas aussi perfectionniste que ça. J’ai fais ce qui m’intéressait : les armes, les chimères purgatrices et l’histoire (entre autre).

    Ocelot a dit :
    Faire une partie en NSG(No Sphere Grid) relance pas mal l’intérêt du jeu. Ca consiste à terminer le jeu sans utiliser le sphérier.

    J’ai du mal à imaginer faire le jeu sans le sphérier ^^ C’est clair que la difficulté doit être au rendez-vous j’imagine.

  7. **Attention ça va spoiler**
    Et bien ce n’est que mon avis personnel évidemment, mais l’hypocrisie à laquelle on fait face dans le jeu vis à vis de la religion de Spira peut donner à réfléchir sur nos religions. Du genre on utilise pas de machine mais on en utilise quand même (blitz et arme). Le coup de Mika qui est un revenant alors que les invokeurs on pour devoir d’envoyer les esprits dans l’au-delà.
    Après moi ça m’a donné à réfléchir, mais c’est ptètre pas le cas de tous le monde (et c’était d’ailleurs peut être même pas l’objectif des créateurs).

  8. El_Porico a dit :
    pour le coup je pense que le meilleur RPG de cette console est de très, très loin Persona 4. Quelle claque!

    Tu m’étonnes, je suis actuellement dessus, j’attaque le mois de Novembre et il est fantastique.

  9. Je sais mais c’est trop taaaaard :/

    Non mais c’est pas grave, je fini le 4, je me fais le 3 et puis je referais le 4 après : j’arriverais pas à maxer les S.Links pour cette partie et j’aurais donc pas la vraie fin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *